Actualités par auteur

Dimanche dernier, 9 petits minéraliens (nous devions être 10, mais avons eu un abandon pour blessure) ont pris la route de Grenoble pour participer à un contest ouvert aux catégories microbes à minimes.

On retiendra une organisation au top, une belle ouverture pas morpho et des finales sensationnelles. Il y avait également des parcours ludiques bien conçus et rigolos qui permettaient de relâcher la pression.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y avait du niveau, et que nos jeunes grimpeurs n’ont pas démérité ! On retiendra particulièrement la performance des sœurs Chakroun, qui se hissent à la deuxième (Emi) et troisième (Zoé) places, avec une belle remontée d’Emi qui était dernière des finalistes après les qualifs et n’a raté la première marche qu’à une erreur de lecture près ! Nolan finit 8ème (on me souffle dans l’oreillette qu’il aurait eu une semaine fatigante). En benjamins, Tommy finit 12ème et Noé 17ème (pas mal pour quelqu’un qui a commencé seulement cette année). En poussine, Louna gagne la compétition assez largement et Lodie se hisse sur la troisième marche. Toutes deux ont très bien mené leur contest, faisant à vue la plus grosse partie des blocs. En microbe, Émilien arrive deuxième et Mathilde remporte la compétition avec une belle baston dans son bloc 13, qui sortira au 8ème essai (le dernier autorisé).

Quelques photos ci-dessous, la totalité des photos est récupérable au club.

Lire l'article… 2 commentaires

Les 20 ans de Minéral Spirit, c’est déjà dans 10 jours !

A cette occasion, le buffet de 19h est placé sous le signe de « l’auberge espagnole ». Nous demandons donc à chacun de venir avec un petit quelque chose sucré ou salé, le club prenant en charge le gâteau géant !

Nous vous attendons nombreux à cet événement où beaucoup de choses sont prévues de midi à minuit (et même plus tard !) : DJ, contest de bloc avec finales, animations diverses, murs de souvenir, soirée dansante…

Lire l'article… Pas de commentaire |

En préparation des 20 ans du club organisés le samedi 11 juin, votre salle d’escalade préférée sera fermée le vendredi 10 juin.

Nous nous excusons pour cette fermeture et vous encourageons à venir vous en mettre plein les bras le lendemain !!

Lire l'article… Pas de commentaire |

Lundi 18 avril :

C’est les vacances, mais certains minéraliens se lèvent très tôt malgré tout, poussés par la soif de caillou. C’est ainsi que 9 jeunes et 2 adultes (Audrey et moi-même) nous retrouvons au club à 8h pour aller tâter du caillou ardéchois.

Le trajet est calme, c’est normal, les enfants ne se connaissent pas encore.

Nous commençons ce premier jour sur le site de Mazet, à Casteljau, sympathique site en bord de rivière qui permet à certains de goûter pour la première fois à l’enivrante sensation du caillou crissant sous les doigts. Un peu inquiets au début, intimmidés par ce nouvel environnement, les jeunes se décoincent vite et on assiste rapidement aux premiers clippages de relais. L’occasion également de faire ou refaire le point sur la manip de haut de voie, étape indispensable pour grimper en tête en falaise.

La journée passe rapidement et nous nous dirigeons vers le camping où Emma nous apprend que c’est son anniversaire. Elle devient l’héroïne de la soirée quand elle nous dit qu’elle a amené un gâteau et des carambars !! Du coup, session selfie.

Mardi 19 avril :

Après un petit déjeuner vite expédiés, nous partons à pied pour le secteur du Jardin d’Endieu, un agréable petit bout de caillou « dans son écrin de verdure », où les enfants se frottent aux premiers challenges : premier essai dans un 6a et premières manips pour Adèle et Nina, projet en 7a pour Marc, objectif 5c pour Lucas, Quentin et Alexandre, premiers enchainements de voies pour Siegfried, escalade en tête pour Zélie et Emma.

En fin de journée, Marc réalise majestueusement son premier 7a en survolant le jeté de milieu de voie.

Mes tentatives de dissimuler les Granolas avortent lamentablement, et je dois faire face à une véritable tentative de coup d’État pour sauvegarder les précieux biscuits jusqu’à l’heure du goûter !

De retour au camping, Marc tend sa slackline entre deux arbres, sort ses bolas et c’est l’activité cirque qui commence !

Mercredi 20 avril :

Petite journée d’escalade aujourd’hui, l’objectif étant de garder des forces pour demain.

Nous allons au secteur « Beaume Escure », qui est constitué d’impressionnantes grottes creusées par le Chassezac, grottes parcourues de voies qui se révéleront au final plus agréables à regarder qu’à grimper.

Qu’à cela ne tienne, les enfants grimpent malgré tout à un rythme soutenu, et la « petite » journée originelle se révèle finalement bien assez dense.

A noter que les grottes permettent à Lucas d’inaugurer le style « J’ai une frontale sur mon casque et ça me sert à quelque chose, si si !! ».

L’après-midi se passe au camping à faire du bloc, des bolas et de la slack, mais également à aller jeter un œil au secteur de voie dure voisin, le secteur Renep, l’occasion pour les enfants de rêver à ce qu’ils feront plus tard…

Jeudi 21 avril :

C’est déjà la dernière journée de stage ! C’est fou comme ces 4 jours sont vite passés !!

Nous plions rapidement les bagages et le ménage et décollons, direction Vallon Pont d’Arc et le secteur du Grand Charmasson, secteur récent et (au miracle !) beaucoup moins patiné que ses voisins Casteljois (?)

Après une marche d’approche exténuante de 10 minutes pendant laquelle tout le monde râle, les premières cordées s’élancent dans les voies d’échauffe, découvrant un caillou à trous agréable, avec de bons pieds qui ne glissent pas. Adèle enchaîne son premier 6a, Marc fait un gros 6b+ au premier essai, Siegfried arrive en haut de presque toutes ses voies, le casque d’Emma lui sauve la vie d’une pierre que Quentin laisse tomber, Lucas colle un but à Alexandre puis Alexandre colle un but à Lucas, Zélie fait toutes ses voies en tête et enchaîne une sieste à vue, Nina réalise un long et magnifique 5c et Audrey troue son pantalon (et même plus, paraît-il !)

La pluie nous oblige malheureusement à partir plus tôt que prévu, mais c’est ravis, dans une excellente ambiance et épuisés que les stagiaires rentrent à Valence. L’objectif du stage est donc bien rempli !!

Lire l'article… 2 commentaires

Pendant que les grands se frottent aux falaises italiennes, les « petits perfs » sont partis 5 jours dans les Gorges du Tarn pour se frotter à quelques uns des nombreux secteurs mythiques de ces Gorges fantastiques.

Lundi 11 avril :

Après un voyage qui aura paru long à certain (4h de route), nous commençons par le secteur Fœtus, où les jeunes tâtent leur première prises Tarnaises (?). Dès le départ, Enzo, Jules et Rémy annoncent la couleur avec « Du côté du Cœur », 6b+, qu’ils font tous les trois à vue. Pendant ce temps, Lodie et Louna tentent un 6c+, qui se révèle trop costaud, et Émilien s’essaie dans ses premiers 6a du coin.

Nous partons ensuite découvrir les bungalows du camping, qui nous réservent une mauvaise surprise : les feux à gaz, anémiques, ne facilitent pas la cuisine, et nous arrivons à rater des pâtes (!). On notera qu’Émilien semble prendre grand plaisir à faire la vaisselle.

Mardi 12 avril :

Réveil matinal et départ sur des chapeaux de roue pour le secteur « Dé qué fas aqui », qui offre quelques voies d’ampleur, mais également des cotations parfois… créatives. Jules et Tommy découvrent qu’un 6a+ peut être vraiment dur, Lodie et Louna font la même expérience dans un 6a.

Dans l’après-midi, Louna et Tommy calent les méthodes dans un 7a+ (« Caforobe », malheureusement, nous ne reviendrons pas ici, donc l’enchaînement ne sera pas pour cette année), Enzo, Emilien, Rémy et Jules font de même dans un 6c+ (« La caméra de la vitesse », qui était, lui aussi, vraiment dur). Lodie, Emilien, Jules et Rémy enchainent (à vue, me semble-t-il) un très long 6a, « Nulle part ailleurs », qui leur demande de la concentration et une vraie mobilisation de leurs qualités de grimpeurs.

De retour au gîte, nous avons domestiqué les feux et préparons une poêlée de légumes et lardons à 9 estomacs affamés (même Enzo a mangé des légumes, c’est dire l’appétit).

 

Mercredi 13 avril :

Aujourd’hui, nous partons pour le secteur « Oasif », qui réserve des voies longues, « prisues » et conti. Ce secteur conviendra bien aux jeunes. Enzo ouvre le bal en enchaînant son premier 6c au premier essai (« Glouglou filosofia »), voie que Rémy enchainera ensuite. Tous s’essaient ensuite dans des 6c et 7a.

Malheureusement, la pluie écourte la journée et nous chasse au camping en début d’aprèm, où les parents de Louna nous rejoignent en fin d’aprèm (la pauvre doit partir demain…).

Jeudi 14 avril :

Une longue et prolifique journée d’escalade !!

Tommy se réveille en enchaînant à vue le 7a « Le coût du siècle », que Louna enchaîne également au premier essai juste avant de prendre la route pour le concert de Louanne. Jules enchaîne également ce 7a flash (pas mal pour une première dans la cotation !!).

Emilien et Enzo collent de nombreux essais dans ce 7a, malheureusement sans résultats, mais progressent réellement en concentration et en pose de pied. De même, Lodie travaille très efficacement sur sa peur du vol en falaise dans le 6c de la veille (« Glouglou Filosofia »), mais là encore sans faire la croix.

En fin de journée, alors que la fatigue se fait sentir, que le soleil descend sur le Tarn et que les faucons fauconnent (?), Tommy, à bout de fatigue, enchaîne son premier 7b au deuxième essai (après un essai de repérage en moul et un autre en tête), avec « Ils ont marché sur la Tune », jolie voie de 30m avec une première partie au dévers renversant et une fin en dalle pas très dure mais avec du gaz entre les points. Bref, une belle croix !

Vendredi 15 avril :

Déjà le dernier jour du stage, la fatigue est prégnante.

De retour au secteur Fœtus, Lodie enchaîne à vue le 6b+ « Du côté du cœur », tandis que Rémy, Enzo, Emilien, Jules et Tommy essaient deux nouveaux 7a (« Gold Rush » et « Un éternel Amour ») qui ne sortiront pas mais où chacun monte bien haut. Le soleil est un peu écrasant et c’est assoiffés que nous partons à 15h pour rentrer à Valence, épuisés mais ravis.

On retiendra du stage que les voies sont belles, le groupe très sympa et très motivé, l’équipe bien soudée et que les pieds, en falaise, c’est aussi important que les pizzas !!!

Lire l'article… Un commentaire

Aujourd’hui, vos ouvreurs favoris ont joué avec des nouveaux volumes, des nouvelles prises, un nouvel éclairage, pour vous concocter tout un tas de blocs magnifiques, intéressants, parfois retors mais toujours drôles.

Alors à vos chaussons et venez profiter de la pluie pour croiter dans votre salle favorite !!

Lire l'article… Pas de commentaire |

Le 11 juin 2016, Minéral Spirit fêtera ses 20 ans par une journée festive, conviviale et ouverte à tous.

L’après-midi sera consacrée aux enfants et à un contest d’escalade pour les petits et grands, tandis que la soirée sera festive et musicale.

Nous vous attendons nombreux à cet événement auquel tout le monde est convié : les anciens licenciés du club, les nouveaux et, bien sûr, ceux qui ne sont jamais partis ! Mais également les grimpeurs pas forcément licenciés et les familles, proches, amis, simples curieux de passage…

Bref, on se retrouve tous le 11 juin pour fêter 20 ans d’hyperactivité verticale et un peu délirante !

20-ans_Mineral-Spirit

Lire l'article… 3 commentaires

Dimanche 20 mars, journée de folie à Minéral, avec près de 100 mini compétiteurs pour la troisième étape du contest bi-départemental Microbe-Poussin-Benjamin. Un grand merci et un grand bravo à tous les compétiteurs et à tous les bénévoles !

Grâce à certains parents, nous avons pas mal de photos de cet événement. Merci à Alain, Stéphane et Luc !!

Toutes les photos sont consultables là.

Lire l'article… Un commentaire

Aujourd’hui un super contest s’est déroulé à Minéral Spirit avec tous les microbes poussins benjamins de Drôme et d’Ardèche.

Les résultats sont là :

Lire l'article… Un commentaire

Dimanche 6 mars – récit d’une épique bataille.

7h : Malgré de fortes pertes dans nos rangs dues à une épidémie de maladie tropicale [une angine nous prive d’Antonia], les troupes minéraliennes se mobilisent aux aurores et entament leur périlleux voyage vers le Grand Nord [Villefontaine].

8h : Nous sommes assaillis par une tempête de neige, nous forçant à ralentir notre progression. Je crains que les vivres ne viennent à manquer. Survivrons-nous à la fureur des éléments ?

9h : Nous sommes arrivés à bon port après quelques méandres dans ce territoire labyrinthique et hostile [on s’est un peu perdus]. Les autochtones, admirant notre courage d’être venus de si loin, nous offrent du ravitaillement [à l’inscription, chacun reçoit un paquet de bonbon].

10h : La bataille a commencé. Émilien commence par le bloc, les autres par la difficulté. Tout se passe bien et tous les minéraliens se battent comme des lions et avancent vaillamment. Notre régiment est exemplaire, tant par sa stratégie [chacun gère correctement sa compét] que par son courage.

Au centre et sur l’aile droite, les poussines se font remarquer par leur valeur en réalisant un carton plein [4 voies sur 4]. Je leur tire l’oreille pour les féliciter. La général(e ?) Mathilde fait presque aussi bien, mais trébuche sur un affût abandonné et laisse s’échapper quelques ennemis [3 voies sur 4, la quatrième jusqu’à l’avant dernière prise]. Chez les benjamins, la lutte est féroce. Les vieux grognards de Jules luttent mais l’ennemi est en surnombre et déborde cette unité d’élite. Pour le grenadier Tommy, tout se passe bien jusqu’à ce qu’il se retrouve face à un grand fleuve d’une largeur telle que le pont d’Arcole n’aurait suffi à l’enjamber. Un seul concurrent y parviendra [Tommy chute dans la voie 4, comme quasiment tous les benjamins, à un grand jeté qu’un seul grimpeur passera].

Sur l’aile gauche, le Maréchal Émilien réussit une belle percée [5 blocs sur 6] mais les pertes sont importantes [9 essais, 2 de plus que celui qui est juste devant lui au classement bloc]. Un petit cours de tactique s’avérera sans doute nécessaire à l’avenir [lecture et optimisation en bloc].

Midi : Entamés par la première moitié du combat, nos troupes se reposent, rechargent leurs armes et vident joyeusement les chariots du Ravitaillement.

13h : Les combats reprennent déjà et après une rapide remotivation des troupes, notre régiment remonte en première ligne pour affronter le feu ennemi.

Cette fois, presque toutes nos troupes sont sur l’aile gauche tandis que le Maréchal Émilien contient seul l’avancée ennemie au centre et sur l’aile droite.

Du côté des poussines, une partie des troupes connait un engagement difficile. Je rattrape le régiment et parvient à regonfler le moral défaillant, relançant les soldats dans le feu du combat. Finalement, tout se passe bien et c’est triomphantes que nos soldates rentrent à la caserne et se préparent aux combats futurs [Lodie et Louna sont qualifiées en finale].

En benjamins, Jules défend son honneur et arrache de nombreux étendards à l’ennemi, lui permettant de sortir la tête haute à la 8ème place de la compétition. Le grenadier Tommy mène un combat académique digne de l’école de Brienne et réalise 5 blocs en 6 essais.

En microbe, la générale Mathilde réalise 4 blocs en 4 essais, sortant de l’escarmouche la tête haute avec une belle deuxième place en bloc. En microbe toujours, le Maréchal Émilien fait mouche à chaque coup de canon et repars avec 3 voie sur 4, 1er ex æquo.

Chez les microbes, nous repartirons donc avec deux médailles prestigieuses, Chevaliers d’Argent de la Légion d’Honneur [ils montent sur la deuxième marche du podium].

15h : Après un (pas si bref) interlude dans la bataille, nos troupes d’élite se présentent face à l’ennemi pour l’ultime phase de la bataille. En benjamin, la surprise est crée dès le début, avec une voie très vite sortie. La charge de cavalerie de Tommy ne parviendra pas à percer les lignes adverses, et il repars avec une 5ème place et une énorme motivation pour les combats futurs.

En poussine, l’adjudante Lodie mène une belle bataille, menant ses troupes telle Masséna à Austerlitz. Elle ne lâche rien, s’enfonce de plus en plus loin dans les rangs ennemis, renversant prise après prise les défenses de l’adversaire, mais se fait arrêter, à deux prises du drapeau ennemi, par une ultime ligne de défense. C’est au tour de l’amirale Louna de s’élancer. Elle monte, vibre, se bat, crie, jette toutes ses forces dans la bataille, encouragée par un public conquis, et tombe finalement tout en haut, la main sur la prise finale. A noter que les autres challengers se sont toutes laissées arrêtées par les douves adverses [la troisième dégaine]. Une fois encore, l’Histoire retiendra que nos deux poussines sont des guerrières d’exceptions, à l’avenir radieux.

17h : Après une longue cérémonie protocolaire pendant laquelle nos troupes auront gagné un butin important, nous reprenons la route du pays. La météo est plus clémente qu’à l’aller. Si ce n’est la nuit qui nous surprend en pleine campagne et les loups qui rôdent dans le rude hiver drômois, nous n’avons rien eu à signaler et avons regagné sain et saufs nos casernements.

Soldats, je suis fier de vous !

Lire l'article… 4 commentaires

Minéral Spirit

  • Adresse
    • Hall Jean Bouin
    • 19 rue Jean Bouin
    • 26000 Valence
  • Téléphone
    • 04 75 43 90 39
  • Suivez nos actus grâce à notre Flux RSS
  • Flux RSS

 

Webmaster
SFX Création