6 membres du « Team PB » ont répondu présents au stage à Orpierre du 22 au 25 octobre. Voici le récit de chaque journée de ce stage atypique mixant les « routards des stages » aux purs novices (c’était le premier stage de Louis et Axel).

Jour 1 : lundi 22 octobre

Après les 2h30 de route ponctuées par des courses au supermarché de Die, la petite troupe a découvert le gîte au centre d’Orpierre. Le grand luxe d’avoir un gîte pour nous tous seuls et de poser le minibus pour tout le stage ! Allez, on casse la croûte et on monte à la falaise, secteur de l’étrangleur. A peine 10 minutes de marche… déjà trop pour nos râleurs mais la vue une fois là-haut a radouci les m?urs.

C’est parti pour la grimpe dans des belles voies de 30 mètres. C’est dur de se remettre dans l’esprit caillou mais les techniques se sont déliées au fur et à mesure de la journée. Aucune performance notable à part Flore qui a sorti un très long 6a après quelques poses en moulinette. Quand on sait la crainte qu’elle peut avoir de la falaise, c’est une belle avancée.

Jour 2 : mardi 23 octobre

Une grosse journée s’annonçait vu que tout est sur place. On laisse les gelées matinales s’évaporer puis on monte à la falaise (le gros différentiel de température entre l’ombre et le soleil rattrapé à la montée a offert une petite suée à notre troupe). Direction le secteur facile « des racines des ailes » pour que les plus jeunes grimpent en tête et les grands grimpent tout court. Départ difficile pour tout le monde. Ils se font bien secouer dans ces dalles, seulement Coline enchaîne les voies à la pelle. Axel, Louis et Flore se font plaisir à faire de grandes longueurs en tête. Le métier commence à rentrer petit à petit. Après un petit casse croûte, direction le secteur « hurlement » pour des voies plus difficiles. Les grands ont droit à un bon gros 6c, tandis que les plus jeunes font des moulinettes dans des voies en 6a+ ou 6b. Bel engagement oblige le 6c est d’abord tenté en moulinette, enchaîné à vue par Octavie et au premier essai par Émilien et Coline. Maintenant équipé de grosses « chasses d’eau », le 6c tombe en tête sous les assauts de nos 3 benjamins avec une belle gestion de l’effort et ENFIN la ténacité qui manquait depuis le début du stage. Pendant ce temps, nos poussins font leurs armes dans les voies un ton en dessous. Mention spéciale à Louis qui est proche d’enchaîner le 6a+. Retour ensuite au gîte pour un bon repas chaud et une soirée de jeux. Le jungle speed, c’est idéal pour créer une dynamique de groupe!

 

Jour 3 : mercredi 24 octobre

La fatigue commence à se laisser sentir dès le réveil. Tant pis, c’est la dernière grosse journée de grimpe ; on y va sans tarder. De retour au secteur anticlinal où les plus jeunes ont tenté des voies cotées faciles en tête (mais, vieil équipement oblige, un peu engagées). Ces voies un peu « retords » ont permis à nos novices d’apprendre à faire de l’artif et à faire des sauvetages dans les voies à proximité. Les grands sont restés un peu plus haut dans de grandes longueurs plus dures au soleil, certes un peu chaud. Nous attendons l’ombre après le repas et c’est reparti pour la seconde partie de la journée avec des voies plus dures pour tout le monde (6b pour les poussins et 7a pour les benjamins). Petit loupé à la recherche du 7a pour les grands car des voies ont poussé entre les éditions des topos… Les jeunes ont eu droit à un 6b supplémentaire en moulinette. La cotation 7a aurait plu à Émilien qui s’est employé à bien grimper pour l’enchaîner. Allez, votre servitrice rechausse ses chaussons et va mettre le vrai 7a (une splendeur). Dur dur pour Coline qui n’avait « plus de jus ». Émilien et Octavie y ont pris du plaisir en sentant qu’il était dans leurs cordes. Affaire à suivre. Les poussins se sont essayés au 6b en dévers, les petits bras en ont pris pour leur grade ! Au second essais, Axel a réussi à le sortir ; certes avec quelques repos mais la grimpe était présente. Pendant ce temps-là, tous se sont amusés à se balancer dans les dévers pour aller chercher des glands…

Jour 4 : Jeudi 25 octobre

Pour le dernier jour, tout le monde est au top. Départ à 10h pour la falaise avec les affaires déjà prêtes dans le minibus et le ménage fait! Direction un nouveau petit secteur proposé par le propriétaire du gîte (merci encore à lui pour son accueil et son gîte toujours aussi agréable). Secteur de voies courtes qui a ravit les plus jeunes qui se sont fait plaisir jusqu’au 5c en tête (et oui, belle perf pour Louis et Axel qui ont tout fait pour figurer dans l’article du site web). Flore a aussi bien grimpé en tête aux côtés de notre paparazzi Octavie, les grands aussi ont le droit de jouer sur les cordes;)

les voies dures n’étant pas des plus attrayantes, on retourne dans ce fameux 7A de la veille (je t’aime moi non plus). 7a rééquipé par Emilien et enchaîné en moulinette par Emilien et Octavie, dont c’est la première croix dans ce niveau pour la miss (oui… en moulinette, mais les mouvs sont les mêmes). Bravo à eux, le compteur est débloqué! Pendant ce temps là, la fatigue aidant, Coline a préféré mettre un très long 5c+ aux poussins (35mètres!). Voie engloutie en quelques minutes par Louis qui n’avait que le choix d’aller vite car il fallait partir mais qui a sorti une très belle grimpe pour l’occasion.

Chacun, à un moment donné a réussi a s’exprimer dans sa grimpe, en « tenant le coup » malgré la fatigue, la peur ou les maux divers, c’est une belle réussite.

En conclusion, le nom de la grosse perf du stage illustre bien l’ambiance du groupe : « je t’aime, moi non plus ». D’excellents moments de grimpe et de groupe … d’autres à améliorer.

Minéral Spirit

  • Adresse
    • Hall Jean Bouin
    • 19 rue Jean Bouin
    • 26000 Valence
  • Téléphone
    • 04 75 43 90 39
  • Suivez nos actus grâce à notre Flux RSS
  • Flux RSS

 

Webmaster
SFX Création