1er jour, lundi 10 mars :

Partis à 8h du club, nous avalons rapidement la route jusqu’à Buis les Baronnies pour profiter d’une première journée très ensoleillée sur le secteur d’Ubrieux. Une première demi-journée consacrée aux rappels des bases de l’escalade en falaise, qui permettra également à beaucoup de stagiaires de découvrir pour la première fois les joies de l’escalade sur rocher.

Après quelques suées pour les trois encadrants, nous enchainons sur l’après-midi un peu plus loin sur des voies plus difficiles, où nos stagiaires se rappellent qu’en falaise, rien n’est donné, et que l’environnement n’a pas grand-chose à voir avec le Polygone. Ainsi, on découvre que faire du 6a+ au Polygone ne permet pas forcément systématiquement d’être à l’aise dans les 4b du secteur Initiation d’Ubrieux…

2ème jour, mardi :

Aujourd’hui, c’est décidé, nous serons plus efficaces qu’hier !! Nous partons aux aurores (aux aurores vacancières, c’est-à-dire 9h), pour le mignon petit site de Beaume Rousse, dont les secteurs d’initiations sont réputés dans toute la Drôme.

Après un petit crochet par un petit « point of view », l’occasion de découvrir la fabuleuse légende de la dent du Dahut et de la dent du Loup-Garou, nous arrivons finalement au pied de la falaise, où nous commençons rapidement à engranger les croix : Léandre enchaine en tête et à vue son premier 5c+, Yanis enchaine la même voie avec un essai de plus, Louna va faire du repérage dans un 6a et un 6b+, Anatole enchaine son premier 6a en moulinette, Titouan démontre sa maitrise de l’assurage en 5 temps, Tanguy enchaine une dizaine de longueurs et épate la galerie par sa conti, les frères Stenger apprivoisent les joies de la falaise, Théo enchaine presque un 6b+ à vue…

Bilan de la journée : une journée plus longue qu’hier, avec plus d’escalade, plus de croix et toujours autant de bonne humeur. La fatigue est présente, mais nous prenons tout de même le temps de passer une petite soirée jeux de carte digne des plus brumeux des tripots américains des années 1930. Nous partons rapidement nous coucher afin de garder de l’énergie pour les deux jours qui nous restent.

3ème jour, mercredi :

Aujourd’hui, nous allons grimper à La Clue, petite falaise de la commune de Plaisians, à 10 km de Buis.

La journée commence tranquillement sur une falaisounette d’une dizaine de mètres, dans des cotations allant de 3b à 5b. Ces voies permettront à chacun de s’échauffer à son rythme pour ensuite aller juste à côté, sur des voies plus longues et plus exigeantes.

Léandre confirme son niveau en enchainant La Crevure (5c+ technique en dièdre), Théo s’amuse en moule dans un 6a, Louna peaufine sa lecture, Tanguy mène le combat de la journée dans un 5c, avant de savourer un repos bien mérité en haut de voie…

Nous finissons tranquillement cette journée par une balade champêtre jusqu’au village de Plaisians, intéressante excursion qui nous donnera l’occasion de découvrir les genêts, les chiens de chasse, une église fissurée… chacune de ces rencontres impressionnant plus ou moins les jeunes stagiaires.

Ensuite, retour au gîte pour ce qui est (déjà) le dernier repas du stage ! L’ambiance est animée et joyeuse, bien qu’un peu mélancolique. Nous finissons la soirée par une rétrospective photo du stage avant d’aller au lit, car il ne faut pas oublier que le stage n’est pas fini et que demain, on fait de l’escalade !!

4ème jour, jeudi :

Une journée qui commence mal mais qui finit bien.

En effet, Antonin a fait une chute impressionnante ce matin, avant d’avoir clippé la première dégaine de la voie « Les pieds dans les Poches », 4c au secteur La Diagonale du Fou d’Ubrieux. Chute de trois mètres + roulé-boulé de 2m50 au pied de la falaise, nous appelons rapidement les secours, craignant le traumatisme crânien. Ils arrivent rapidement et le diagnostic est rassurant : entorse à la cheville. Le casque aura excellemment joué son rôle. A noter qu’Emilien n’avait pas l’air trop inquiet pour son frère : aux pompiers, qui s’inquiétaient lorsque Antonin a fait un petit malaise, Emilien a dit : « Ça doit pas être le manque de sucre, il s’est goinfré de nutella ce matin ! ». N’empêche que le stage est fini pour Antonin, qui nous quitte en ambulance pour l’hôpital de Vaison-la-Romaine, tandis que nous avons perdu une demi-journée de grimpe.

Qu’à cela ne tienne, nous descendons au secteur où nous étions lundi après-midi afin de finir le stage en beauté. Les jeunes stagiaires peuvent alors constater les progrès réalisés en seulement 4 jours, se refrottant aux voies sur lesquelles ils s’étaient cassés les dents le premier jour. La plupart randonnent là où ils ne bougeaient pas trois jours plus tôt, et on s’offre même quelques 6a qui trainent par là-bas.

C’est enfin l’heure du dernier gouter, gargantuesque car il faut finir les restes, puis le moment du retour est là.

  1. Stienlet Yanis 8/12 perf dit :

    Lors du troisième jour une information capitale a été oublié la réalisation d’une 6a+ enchainé a vue par moi même mais par contre en moulinette (un peut moins valorisant) .
    Je vous prie de m’excuser en cas de faute d’orthographe
    Yanis

  2. jean-loup dit :

    effectivement, cette capitale information a été oubliée. Désolé Yanis et bravo !

Minéral Spirit

  • Adresse
    • Hall Jean Bouin
    • 19 rue Jean Bouin
    • 26000 Valence
  • Téléphone
    • 04 75 43 90 39
  • Suivez nos actus grâce à notre Flux RSS
  • Flux RSS

 

Webmaster
SFX Création