De retour à Valence après une semaine de fou, il est temps de faire un petit retour sur la stage qui a eu lieu du 13 au 17 avril à Buis les Baronnies.

Que dire de ce stage, si ce n’est que ce fut une réussite ? 19 participants, de la grimpe tous les jours, un million d’étoiles dans chaque œil… Nous avons eu un super temps (malgré quelques inquiétudes de chaleur en début de semaine et de pluie en fin de semaine, nous avons pu grimper tous les jours) qui nous a permis de grimper tous les jours en alternant entre secteurs ombragés et ensoleillés. Une super ambiance entre les jeunes et une motivation globale pour la grimpe a permis à chacun de s’exprimer.

Il serait bien trop long de détailler les perfs de chacun (19 jeunes x 5 jours x une demi-douzaine de voies chaque jour… ça fait beaucoup trop à raconter !!), donc je vais plutôt faire un point par jour afin d’éveiller les souvenirs de chacun.

Jour 1 : Voyage et chaleur.

Départ du club à 9h et quelques dans un joyeux capharnaüm. Nous arrivons à Buis à midi à cause de travaux sur la route qui nous aurons ralenti. Après un bon repas partagé au soleil, nous faisons deux groupes : les uns partent à « Lou Passo d’Annibal », petit secteur un peu ombragé, les autres dans un petit secteur annexe de la falaise d’Ubrieux. La température élevé finira par regrouper tout le monde à Lou Passo. On enchaine les longueurs, on essaie un 7a+ (ouch… dur), on se mouille les pieds, on se vole des biscuits… et puis on pars assez tôt vers le camping afin de récupérer les clés. Le repas du soir est l’occasion de faire connaissance en ingurgitant une généreuse platrée de pâtes bolo en souhaitant bon anniversaire à Mathilde et Emma.

Jour 2 : pierre qui roule…

On décolle assez tôt, direction le Grosseau, à côté de Malaucène, où nous espérons trouver un peu plus d’ombre et de fraîcheur que la veille. Une marche d’approche sérieuse sur sentier caillouteux nous met en forme, et nous arrivons au pied des falaises. Bonne allure, rocher engageant, de l’ombre… ah cool !! La journée s’annonce bien ! Les voies, de tous niveaux, proches les unes des autres, agréables à grimper pour tous, permettent que chacun s’éclate dans tous les niveaux. Seule ombre au tableau : les locaux ont apparemment décidé de privilégier l’engagement et de mettre les premiers points assez haut… quand ils y sont ! Pas de soucis pour les jeunes, c’est nous qui mettront les premières dégaines ! A part ça, super journée beaucoup des jeunes grimpent dans le 5/6. Les plus motivés iront même mettre les doigts dans un 6c. Un premier départ pour une partie du groupe afin d’acheter le poulet pour ce soir, les autres laissent passer les heures les plus chaudes afin d’arracher une longueur supplémentaire à cette super journée !

Jour 3 : grimpe et repos.

Aujourd’hui, journée de repos. Ça veut dire qu’on va pas grimpé ? Mais non, ça veut dire qu’on va grimper que ce matin !! Nous partons à la Beaume Rousse. Ce secteur offre des voies de tous les niveaux sur tous les profils : dalles, dévers, colo… Les plus grands défrichent un 7a, sans succès, pendant que les autres explorent quasiment toutes les longueurs de la dalle de gauche.

L’aprèm est consacrée à d’endiablées parties de cache-cache, avant d’aller visiter le mythique site de St Léger, situé non loin, paradis du 7 et du 8. A défaut de grimper, on y vient rêver !

Jour 4 : réorganisation.

Aujourd’hui, on fait à nouveau 2 groupes. Les plus grands ont envie de retourner dans ce 7a d’hier. On tape des essais au sec sous les dévers en regardant la pluie tomber dans la beaume. Seule Emi concrétisera en s’offrant son premier 7a, L’écolo net. Un super run !!

Pour les plus petits, journée chaotique : début rapide à Plaisians, retour au camping après avoir été chassé par la pluie… Finalement, ils regrimpent dans l’aprèm sur la dalle de gauche de Beaume Rousse. Les 6a tombent comme des mouches et on s’essaiera même dans un 6b+.

Jour 5 : chanter sous la pluie…

Nous craignons de ne pouvoir grimper, vu la météo douteuse. On va quand même voir la falaise de Plaisians, au cas où ça passerait… et là, miracle ! C’est sec !!

On se dépêche de déballer le matos et après une petite frayeur qui nous fera tout ranger, on finit quand même par grimper toute la journée. L’occasion pour tous de grimper en tête, de faire des manips, de taper des essais voir cocher de 5c à 6c. On essaie même le début d’un 7a, mais les quotations ici semblent tassées…

Pour finir, retour à Valence et nous arrivons au club à 20h tapantes !

 

Les photos suivront car elles sont pour l’instant en train de se balader quelque part dans le Vercors.

Minéral Spirit

  • Adresse
    • Hall Jean Bouin
    • 19 rue Jean Bouin
    • 26000 Valence
  • Téléphone
    • 04 75 43 90 39
  • Suivez nos actus grâce à notre Flux RSS
  • Flux RSS

 

Webmaster
SFX Création