Actualité : En Falaise

L’Auberge Espagnole, ce site du Royans bien connu des grimpeurs Minéraliens, est actuellement à éviter !

En effet, la Pyrale du Buis a littéralement envahi le site après avoir fait des dégâts conséquents à Barbière et à Rochefort Samson. Pas très agréable de grimper dans le coin actuellement.

En attendant un retour à la normale, il est conseillé d’aller voir ailleurs.

Pour tout savoir sur cette espèce invasive : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrale_du_buis

Lire l'article… Pas de commentaire |

Bien connu des grimpeurs du bassin valentinois, le site de Rochefort Samson – la Combe d’Oyans  est menacé par un projet de carrière.

Imaginez les tirs de mine à proximité de ce site de voies sportives et de grandes voies, déjà que le rocher n’est pas d’une compacité à toute épreuve !

Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter votre soutien au comité de défense qui s’est constitué pour défendre ce site.

CDERSSM – Demande d’adhésion V2

Gazette UltraLight

Lire l'article… Pas de commentaire |

Le traditionnel stage dans la vallée de Briançon s’est déroulé du mardi 12 au dimanche 17 juillet. Ce fut un stage épanouissant pour tous les enfants qui, malgré la déception de ne pas pouvoir participer à la compét le dernier jour, ont bien profité de 5 jours de falaise à haute dose. De l’avis de tous les moniteurs (et j’en profite pour adresser mes plus grands remerciements à Markus et Wojciech), les mini-grimpeurs ont pris goût à la falaise et ont réellement gagné en autonomie.

Mardi 12 juillet :

La météo n’est pas favorable. Nous en profitons pour faire le trajet tranquillement, faire les courses à Gap, nous installer au gîte et commencer à faire connaissance.

Mercredi 13 juillet :

Nous allons au Rocher Baron, un super secteur avec des voies de tous niveaux qui permettent de découvrir ou redécouvrir la falaise tranquillement. Il y a également des voies plus dures où certains commencent à forcer. Le rocher est du quartzite, un genre de granit qui a le gros avantage de ne pas se patiner malgré une forte fréquentation. Le soir, une bonne platrée de pâtes préparées par notre maître coq attitré, Markus, nous permet de récupérer des forces.

Jeudi 14 juillet :

Direction les secteurs Hot Roc et la Tour des Anges au Ponteil, où nous retrouvons un rocher calcaire plus classique pour des habitués du Vercors. La vue est magnifique, et les voies sont à la hauteur : très longues, très belles, avec de superbes longues voies en dalle et quelques dévers plus forçus qui posent problèmes à nos jeunes. Les prises ne sont pas toujours très grosses et les points pas toujours très proches, ce qui provoque suspicion et frustration chez les mini-minéraliens. Les Chakroun nous rejoignent pour la journée et nous ramènent le ravitaillement.

Vendredi 15 juillet :

Afin de garder du jus pour la fin du stage, le réveil n’est pas brutal aujourd’hui. Nous décollons tranquillement en début d’après-midi pour la Rue des Masques, falaise très connue de la région, surtout pour les voies dures. Ici, c’est du conglomérat, un rocher que la plupart des jeunes ne connaissent pas et qui provoque d’abord de nombreuses plaintes (« Jean-Loup, c’est nul ce caillou !), jusqu’à ce que les enfants s’habituent et se disent que finalement, le conglomérat, c’est bien, parce qu’il y a de la prise (« Jean-Loup, en fait, c’est trop bien ici, on veut revenir demain ! »). Nous posons donc des projets dans beaucoup de voies dures et laissons les dégaines pour revenir demain.

Samedi 16 juillet :

De retour à Rue des Masques. Frais dans les projets de la veille, les croix tombent comme des petits pains.

Dimanche 17 juillet :

C’est déjà le dernier jour ! Nous nous rendons au Rif d’Oriol, l’occasion pour les enfants de découvrir un calcaire à strates plissées tout à fait particulier. Nous profitons de passer la journée au frais dans ce canyon bien aéré alors que, sur le plateau, les températures grimpent. Les voies sont magnifiques mais malheureusement, la journée est courte car nous devons rentrer à Valence. Après un détour par Briançon où nous croisons François et les grands venus pour la compét, c’est le retour par la route de La Grave, les bouchons grenoblois (argh !) et enfin les retrouvailles émouvantes avec les parents impatients.

Il serait trop long de faire la liste de toutes les croix mais bravo à tous ! J’ai hâte de repartir en stage avec une équipe aussi sympa et motivée !

Une petite sélection de photos ci-dessous (dans le désordre, pour une raison inconnue).

Les photos de Markus

Les photos de Wojciech

Les photos des Chakroun

Lire l'article… Un commentaire

Mercredi 29 juin :

C’est fait, la dernière sortie falaise de la saison (hormis les stages estivaux) vient d’avoir lieu !

IMGP0970 (Copier)

Certes, ils n’y avaient que quatre grimpeurs en herbe de présent mais qu’importe, le but était juste de se mettre en jambe pour les stages dans le Briançonnais qui approchent !

Pas de croix, pas franchement la grande forme, mais l’envie d’être dehors, de tirer sur les bras, de sentir le calcaire sous les doigts……

 

 

Lire l'article… Pas de commentaire |

C’est fait ! Très peu d’essai pour Nolan avant d’enchaîner FFMEUH, son premier 7C+. Comme quoi, il a un peu de marge le garçon ! Du coup, nouveau challenge, enchaîner son premier 8A avant de passer minime 2, soit avant le 31 août !

C’est possible. Il n’y a plus qu’à faire !

20160619_152011 (Copier)

 

Lire l'article… Pas de commentaire |

Cet après midi, Tommy, Louna et Émilien sont allés chercher un peu de fraicheur au secteur du Pescher à Omblèze.

Emilien en profite pour faire la première partie de « Petite m’est Costaud » 6c en quelques essais, sa première pour lui dans le niveau!

louna

Pendant ce temps, les plus grands défrichent et réalisent au premier essai « On se caille au Râ »7b. Également une première pour Louna dans ce niveau. Good job!

tommy

Les colos commencent à sécher…

…et les jeunes ont les dents longues!!!

Lire l'article… Un commentaire

Le Comité départemental FFME de la Drôme, le Conseil Général et la Ligue de Protection des Oiseaux organisent samedi 28 mai prochain à partir de 9H00  un rassemblement aux Sucettes de Borne.

Affiche_animation

Au programme :

– Des spécialistes avifaune seront présents pour répondre à toutes vos questions concernant les oiseaux en général mais aussi les oiseaux rupestres en particulier, que nous sommes amenés à rencontrer lors de notre activité.

 – Reconnaissance visuel, reconnaissance des chants, mode de vie, période de reproduction …

 – Vous aurez aussi l’occasion de découvrir, dans l’après midi, la vingtaine de nouvelles voies allant du 5c au 7c+ 8a.

Si vous ne connaissez pas ce coin de Drôme, c’est l’ocassion idéal pour s’y rendre :

accès sucettes

 

 

Lire l'article… Pas de commentaire |

Actuellement, une voie à la cote dans la Drôme. Il s’agit de « Ma belle, ma muse » à Romeyer. C’est la voie dure à la mode du Diois !

Après Anak VERHOEVEN, Jean-Elie CRESTIN BILLET, c’est au tour d’Arthur GUINET d’enchaîner la belle voie offerte par Quentin CHASTAGNIER aux grimpeurs forts de la région ou de passage.

La cotation : Pour Arthur, c’est difficile à dire car cela fait un petit moment qu’il n’a pas réalisé de grosse perf’. 8C+ lui semble raisonnable mais les propositions s’étalent entre cette fourchette basse et 9A. Les prochains répétiteurs donneront leurs avis mais dans tous les cas, cette voie restera certainement un must de Romeyer.

IMGP0039 (Copier)

Cela mérite bien de boire une coupe de Clairette pour rendre hommage aux premiers répétiteurs et à l’équipeur !

Lire l'article… Un commentaire

Lundi 18 avril :

C’est les vacances, mais certains minéraliens se lèvent très tôt malgré tout, poussés par la soif de caillou. C’est ainsi que 9 jeunes et 2 adultes (Audrey et moi-même) nous retrouvons au club à 8h pour aller tâter du caillou ardéchois.

Le trajet est calme, c’est normal, les enfants ne se connaissent pas encore.

Nous commençons ce premier jour sur le site de Mazet, à Casteljau, sympathique site en bord de rivière qui permet à certains de goûter pour la première fois à l’enivrante sensation du caillou crissant sous les doigts. Un peu inquiets au début, intimmidés par ce nouvel environnement, les jeunes se décoincent vite et on assiste rapidement aux premiers clippages de relais. L’occasion également de faire ou refaire le point sur la manip de haut de voie, étape indispensable pour grimper en tête en falaise.

La journée passe rapidement et nous nous dirigeons vers le camping où Emma nous apprend que c’est son anniversaire. Elle devient l’héroïne de la soirée quand elle nous dit qu’elle a amené un gâteau et des carambars !! Du coup, session selfie.

Mardi 19 avril :

Après un petit déjeuner vite expédiés, nous partons à pied pour le secteur du Jardin d’Endieu, un agréable petit bout de caillou « dans son écrin de verdure », où les enfants se frottent aux premiers challenges : premier essai dans un 6a et premières manips pour Adèle et Nina, projet en 7a pour Marc, objectif 5c pour Lucas, Quentin et Alexandre, premiers enchainements de voies pour Siegfried, escalade en tête pour Zélie et Emma.

En fin de journée, Marc réalise majestueusement son premier 7a en survolant le jeté de milieu de voie.

Mes tentatives de dissimuler les Granolas avortent lamentablement, et je dois faire face à une véritable tentative de coup d’État pour sauvegarder les précieux biscuits jusqu’à l’heure du goûter !

De retour au camping, Marc tend sa slackline entre deux arbres, sort ses bolas et c’est l’activité cirque qui commence !

Mercredi 20 avril :

Petite journée d’escalade aujourd’hui, l’objectif étant de garder des forces pour demain.

Nous allons au secteur « Beaume Escure », qui est constitué d’impressionnantes grottes creusées par le Chassezac, grottes parcourues de voies qui se révéleront au final plus agréables à regarder qu’à grimper.

Qu’à cela ne tienne, les enfants grimpent malgré tout à un rythme soutenu, et la « petite » journée originelle se révèle finalement bien assez dense.

A noter que les grottes permettent à Lucas d’inaugurer le style « J’ai une frontale sur mon casque et ça me sert à quelque chose, si si !! ».

L’après-midi se passe au camping à faire du bloc, des bolas et de la slack, mais également à aller jeter un œil au secteur de voie dure voisin, le secteur Renep, l’occasion pour les enfants de rêver à ce qu’ils feront plus tard…

Jeudi 21 avril :

C’est déjà la dernière journée de stage ! C’est fou comme ces 4 jours sont vite passés !!

Nous plions rapidement les bagages et le ménage et décollons, direction Vallon Pont d’Arc et le secteur du Grand Charmasson, secteur récent et (au miracle !) beaucoup moins patiné que ses voisins Casteljois (?)

Après une marche d’approche exténuante de 10 minutes pendant laquelle tout le monde râle, les premières cordées s’élancent dans les voies d’échauffe, découvrant un caillou à trous agréable, avec de bons pieds qui ne glissent pas. Adèle enchaîne son premier 6a, Marc fait un gros 6b+ au premier essai, Siegfried arrive en haut de presque toutes ses voies, le casque d’Emma lui sauve la vie d’une pierre que Quentin laisse tomber, Lucas colle un but à Alexandre puis Alexandre colle un but à Lucas, Zélie fait toutes ses voies en tête et enchaîne une sieste à vue, Nina réalise un long et magnifique 5c et Audrey troue son pantalon (et même plus, paraît-il !)

La pluie nous oblige malheureusement à partir plus tôt que prévu, mais c’est ravis, dans une excellente ambiance et épuisés que les stagiaires rentrent à Valence. L’objectif du stage est donc bien rempli !!

Lire l'article… 2 commentaires

Pendant que les grands se frottent aux falaises italiennes, les « petits perfs » sont partis 5 jours dans les Gorges du Tarn pour se frotter à quelques uns des nombreux secteurs mythiques de ces Gorges fantastiques.

Lundi 11 avril :

Après un voyage qui aura paru long à certain (4h de route), nous commençons par le secteur Fœtus, où les jeunes tâtent leur première prises Tarnaises (?). Dès le départ, Enzo, Jules et Rémy annoncent la couleur avec « Du côté du Cœur », 6b+, qu’ils font tous les trois à vue. Pendant ce temps, Lodie et Louna tentent un 6c+, qui se révèle trop costaud, et Émilien s’essaie dans ses premiers 6a du coin.

Nous partons ensuite découvrir les bungalows du camping, qui nous réservent une mauvaise surprise : les feux à gaz, anémiques, ne facilitent pas la cuisine, et nous arrivons à rater des pâtes (!). On notera qu’Émilien semble prendre grand plaisir à faire la vaisselle.

Mardi 12 avril :

Réveil matinal et départ sur des chapeaux de roue pour le secteur « Dé qué fas aqui », qui offre quelques voies d’ampleur, mais également des cotations parfois… créatives. Jules et Tommy découvrent qu’un 6a+ peut être vraiment dur, Lodie et Louna font la même expérience dans un 6a.

Dans l’après-midi, Louna et Tommy calent les méthodes dans un 7a+ (« Caforobe », malheureusement, nous ne reviendrons pas ici, donc l’enchaînement ne sera pas pour cette année), Enzo, Emilien, Rémy et Jules font de même dans un 6c+ (« La caméra de la vitesse », qui était, lui aussi, vraiment dur). Lodie, Emilien, Jules et Rémy enchainent (à vue, me semble-t-il) un très long 6a, « Nulle part ailleurs », qui leur demande de la concentration et une vraie mobilisation de leurs qualités de grimpeurs.

De retour au gîte, nous avons domestiqué les feux et préparons une poêlée de légumes et lardons à 9 estomacs affamés (même Enzo a mangé des légumes, c’est dire l’appétit).

 

Mercredi 13 avril :

Aujourd’hui, nous partons pour le secteur « Oasif », qui réserve des voies longues, « prisues » et conti. Ce secteur conviendra bien aux jeunes. Enzo ouvre le bal en enchaînant son premier 6c au premier essai (« Glouglou filosofia »), voie que Rémy enchainera ensuite. Tous s’essaient ensuite dans des 6c et 7a.

Malheureusement, la pluie écourte la journée et nous chasse au camping en début d’aprèm, où les parents de Louna nous rejoignent en fin d’aprèm (la pauvre doit partir demain…).

Jeudi 14 avril :

Une longue et prolifique journée d’escalade !!

Tommy se réveille en enchaînant à vue le 7a « Le coût du siècle », que Louna enchaîne également au premier essai juste avant de prendre la route pour le concert de Louanne. Jules enchaîne également ce 7a flash (pas mal pour une première dans la cotation !!).

Emilien et Enzo collent de nombreux essais dans ce 7a, malheureusement sans résultats, mais progressent réellement en concentration et en pose de pied. De même, Lodie travaille très efficacement sur sa peur du vol en falaise dans le 6c de la veille (« Glouglou Filosofia »), mais là encore sans faire la croix.

En fin de journée, alors que la fatigue se fait sentir, que le soleil descend sur le Tarn et que les faucons fauconnent (?), Tommy, à bout de fatigue, enchaîne son premier 7b au deuxième essai (après un essai de repérage en moul et un autre en tête), avec « Ils ont marché sur la Tune », jolie voie de 30m avec une première partie au dévers renversant et une fin en dalle pas très dure mais avec du gaz entre les points. Bref, une belle croix !

Vendredi 15 avril :

Déjà le dernier jour du stage, la fatigue est prégnante.

De retour au secteur Fœtus, Lodie enchaîne à vue le 6b+ « Du côté du cœur », tandis que Rémy, Enzo, Emilien, Jules et Tommy essaient deux nouveaux 7a (« Gold Rush » et « Un éternel Amour ») qui ne sortiront pas mais où chacun monte bien haut. Le soleil est un peu écrasant et c’est assoiffés que nous partons à 15h pour rentrer à Valence, épuisés mais ravis.

On retiendra du stage que les voies sont belles, le groupe très sympa et très motivé, l’équipe bien soudée et que les pieds, en falaise, c’est aussi important que les pizzas !!!

Lire l'article… Un commentaire

Minéral Spirit

  • Adresse
    • Hall Jean Bouin
    • 19 rue Jean Bouin
    • 26000 Valence
  • Téléphone
    • 04 75 43 90 39
  • Suivez nos actus grâce à notre Flux RSS
  • Flux RSS

 

Webmaster
SFX Création